Fantasia – ROBO-G (Shinobu Yaguchi, 2012)

(Originalement publié le 1er août 2012 sur la page Facebook de kinephanos.ca)

Disons-le tout de suite, Robo-G mériterait une représentation supplémentaire à Fantasia. C’est non seulement la comédie #1 du festival, mais la comédie de l’année! Techniquement irréprochable, le film est écrit et réalisé de mains de maître par Shinobu Yaguchi. Les trois concepteurs du robot suicidaire (oui, le robot se suicide dans l’introduction) sont attachants dans leur maladresse. Leur subterfuge consiste à trouver quelqu’un qui revêtira la carcasse afin de jouer le rôle du robot lors de l’exposition robotique annuelle, à l’insu de leur patron et de tous! Les situations loufoques ne manquent pas. La charmante et enjouée Yuriko Yoshitaka, qui joue l’étudiante universitaire « geek » en robotique, est d’un comique redoutable. Le vieil homme retraité choisi pour jouer le robot est espiègle et émouvant en grand-père. Les références à d’autres classiques vous feront sourire. Comme C3-PO dans Star Wars, ici le robot a une jambe argentée. Au-delà de l’absurde de situation, le réalisateur fait également le portrait d’une société en mouvement. La démographie au Japon est vieillissante, et la jeunesse cherche ses repères, que ce soit à l’école, ou lors d’activités de cosplay. Quelle est la place de la personne âgée dans la société japonaise? Sans tomber dans le débat sociétal, le film effleure la question en proposant timidement certaines pistes de réflexion. Intéressant! À voir absolument! Demandez une autre représentation.